Célestopol - 2017

Illustration : Marc Simonetti

CELESTOPOL

Sortie mai 2017. 
350 pages


Après la découverte de l'illustration de couverture de Marc Simonetti, voici la quatrième de couverture telle que conçue par mon éditeur (je dis ça surtout pour la dernière partie me concernant plus directement !), Les Editions de l'Instant

Je serai présent à Épinal du 18 au 21 mai, dans le cadre du festival Imaginales et à l'occasion de la sortie de Célestopol, que vous pourrez trouver sur place bien sûr. N'hésitez pas à passer me voir !
D'autant que mon premier roman, Le Village, se retrouve quant à lui nommé au prix Imaginales cette année, dans la catégorie meilleur roman francophone. 
Je serai donc également là pour le dédicacer !

Divers billets sur le blog :

Précommande 

Le point uchronie

Présentation de chaque nouvelle

Un week-end à Célestopol

Célestopol, la cité lunaire, la perle de l’Empire Russe, la ville de toutes les démesures, où toutes les technologies de ce XXème siècle naissant se combinent pour créer la métropole ultime. Célestopol, où à chaque coin de rue, la magnificence de ses merveilles architecturales rivalise avec l’éblouissement que provoquent ses automates affectés à mille et une tâches. Célestopol et ses canaux de sélénium dont la brume mordorée baigne en permanence la lumière des réverbères. Célestopol, la ville sous dôme, le défi ultime de l’humanité lancé aux étoiles.
Célestopol la rebelle, l’insoumise. Célestopol, où chaque habitant porte en lui une colère, un amour, une tristesse, une vengeance. Célestopol et son duc extravagant, aux pouvoirs sans limites, dont la simple présence est une insulte adressée à chaque instant à l’autorité de la Tsarine. Célestopol, en quête de liberté et d’émancipation, loin d’une Terre qui menace de sombrer dans les flammes.
Célestopol, la ville qui a arraché un peu de l’âme de toutes les Russies et l’a posé sur la Lune.

Livre-univers aux mille jeux de miroirs, œuvre steampunk décalée ou hommage au romantisme slave, Célestopol est un objet littéraire unique et ambitieux, aux résonances multiples, sombres et mystérieuses aussi bien qu’aventureuses et inventives. Laissez-vous envoûter par ses volutes de sélénium !

Emmanuel Chastellière est une figure bien connue de la fantasy française ces dernières années : cofondateur du site de référence elbakin.net, traducteur émérite de nombreuses œuvres anglo-saxonnes et critique passionné. Son précédent roman, Le Village, également publié aux Éditions de l’Instant, a été salué par la critique comme étant un « coup d’essai transformé » (Bifrost) ou encore « un très beau roman de fantastique, rempli de très jolies trouvailles » (J-L Rivera, ActuSF).

 Ci-dessous, la présentation initiale du projet en décembre 2015. 

Artwork de Vadim Voitekhovitch. Pas forcément tout à fait représentatif, évidemment ! 

Recueil de nouvelles se déroulant toutes dans le même cadre, à savoir une ville un peu spéciale, et notamment d'inspiration steampunk. Pour le reste, le nom de code du projet devrait tout de même vous aider ! En tout cas, c'est un indice comme un autre...  

Annoncé le 16 décembre 2015.
Tous les détails dans ce billet de blog

On peut dire que ce projet est né de la nouvelle Fly Me to The Moon, acceptée dans l'anthologie Gentlemen mécaniques. Autant dire que je dois beaucoup à ce texte et à ce qu'il su déclencher chez ses lecteurs...  
A paraître en 2017 chez Les Editions de l'Instant

Un sujet dédié est ouvert sur le forum d'Elbakin.net. Je me ferai bien sûr un plaisir de répondre à vos éventuelles questions, par mail ou dans ce fuseau !

Et maintenant, je retourne écrire... 

Artwork : Samantha Mash.