News

Dédicace au Furet du Nord le samedi 17 !

Conformément à ce que j’avais indiqué sur la page Agenda du site.

J’aurai donc le plaisir de vous retrouver ce samedi, à partir de 15h, au Furet du Nord de Lille (sur la grand-place), pour une dédicace placée sous le signe de L’Empire du Léopard et de Poussière fantôme !
Evidemment, je signerai tout et n’importe quoi au passage.
N’hésitez pas à passer discuter deux minutes si vous êtes dans le coin !

Jour de sortie : Au rythme de ton souffle

Eh oui !
Nouvelle traduction signée de ma main aujourd’hui même en librairie : et il s’agit cette fois du dernier Nicholas Sparks, Au rythme de ton souffle, à savoir le vingtième ouvrage du “roi du roman d’amour” (ce n’est pas moi qui le qualifie ainsi !).
On est très loin de Steven Erikson, c’est certain ! En même temps, j’apprécie de ne pas toujours œuvrer dans le même domaine littéraire et de découvrir de nouveaux horizons. Et si Stephen King aime le Maine, Sparks privilégie en général la Caroline du Nord… mais pas que, puisque cette fois, on se rend notamment au Zimbabwe.
En tout cas, comme je le disais sur la page dédiée au roman, n’oubliez pas, chers visiteurs venus ici pour Nicholas, que son traducteur fait aussi autre chose. :-)

Et surtout, bonne lecture !

Petit retour du Salon Fantastique

Un samedi aux allées bien remplies sous le toit de l’espace Champerret !
Et une visite trop courte pour ma part, entre 10h30 et 18h. En tout cas, c’était une expérience à faire.

Ce fut tout de même l’occasion de croiser - et/ou de remercier - plein de monde !
Merci tout d’abord à Elenya Editions, puisque j’ai passé une bonne partie de mon temps sur leur stand pour signer l’anthologie officielle du Salon Fantastique dans laquelle j’ai glissé l’un de mes textes cette année (et je remercie aussi les autres auteurs au sommaire présents ce samedi).
Merci aussi aux libraires de la librairie du Salon ! C’est toujours agréable d’avoir un petit thé.
Un petit salut aussi donc à celles et ceux que j’ai souvent croisés bien trop rapidement parfois au détour d’une allée, entre autres, Estelle Faye, Gabriel Katz, Mathieu Guibé, Grégory Da Rosa, et un salut spécial à mon voisin de table de l’espace librairie, Slimane-Baptiste Berhoun, aussi drôle que sympathique !

Et bien entendu, merci aux lectrices et lecteurs qui se sont arrêtés devant moi !

Concours Poussière fantôme : les résultats !

Mon petit concours spécial Halloween a pris fin hier soir à minuit…
Tout d’abord, merci aux dizaines de participantes et participants ! Pour tout vous dire, on a frisé les 100 réponses.
Mais, évidemment, il fallait bien trancher… et désigner trois gagnantes ou gagnants “seulement”.
Voici du coup les trois heureux élus :

Gaëlle
Hervé
Léa


Normalement, vous avez dû recevoir un mail de ma part vous demandant vos coordonnées !
Pour les autres… merci, encore une fois. Et puis, si j’osais, n’oubliez pas que le roman est toujours en librairie ! Et que les chroniques ne sont pas si mauvaises,ma foi ! Alors, si mon livre vous tentait déjà, pourquoi ne pas sauter le pas ?
Enfin, moi, ce que j’en dis… ;)

A très vite pour un prochain concours peut-être… ou pourquoi pas dès samedi au Salon Fantastique ?

A venir cette semaine : Le Salon Fantastique !

Petit focus sur la première "étape" de mon Agenda de fin d'année !

Cette date me conduira donc à Paris le samedi 3 novembre, pour le Salon Fantastique.
Je serai présent sur place toute la journée, en premier lieu pour l'anthologie officielle du festival à laquelle j'ai le plaisir de participer, mais aussi bien entendu pour L'Empire du Léopard ou Poussière fantôme, qui seront tous les deux en vente sur place (en principe en tout cas !).

Quoi qu'il en soit, je signerai ce que vous voulez ! Enfin, à peu de choses près.
De fait, si jamais vous faites donc un tour au Salon Fantastique ce samedi à Paris, n'hésitez pas à passer me voir !

Espace Champerret
6 Rue Jean Oestreicher, 75017 Paris
• Métro ligne 3 – Station Porte de Champerret
• Bus ligne 84, 92, 93, 94, 163, 164, 165, PC1, PC3 - Station Porte de Champerret
• RER C Pereire Levallois

Un billet retour pour Célestopol, s'il vous plaît !

C’était dans les tuyaux… et surtout un vif désir de ma part.
Depuis quelques semaines maintenant, j’arpente de nouveau les rues de Célestopol. Pourquoi, comment, ça…

J’envisageais deux options : soit un roman à part entière dans l’univers, une idée que je n’ai pas abandonnée. Soit, eh bien, un nouveau recueil de nouvelles, sur le même principe que le premier. Se promener au fil des canaux et du temps dans la cité lunaire, tout en gardant un fil rouge de bout en bout.
Ce sera donc encore le cas cette fois.

Vous pouvez même découvrir ci-dessus une table des matières provisoire.
Plusieurs titres sont avant tout des “noms de code” correspondant à des versions de travail (il n’y aura pas de titre de nouvelle en anglais cette fois). Certaines nouvelles envisagées vont peut-être finalement disparaître au profit d’autres.
Comme souvent, chaque projet littéraire est mouvant, vivant.
Tout ce que je peux dire, c’est que la vision d’ensemble conservera, je l’espère en tout cas, ce qui a fait la force du premier, c’est à dire un soupçon de merveilleux et une pincée de steampunk (pour la forme), mais dans un contexte loin d’être idyllique, lui…

Et en parallèle, vous l’aurez remarqué sur la photo, je me suis aussi fait un petit plaisir : un tampon aux couleurs des armoiries de Célestopol, crées par Em. Si ça “parle” à certains, je comptais bien m’en servir pour de prochaines dédicaces… car j’ai encore d’autres choses à annoncer autour de cet univers. :-)

La mini-FAQ :

C’est pour quand ?
Fin 2019.
Pourrais-je le lire si je n’ai pas lu Célestopol ?
Oui ! Les deux recueils seront indépendants, mais avec tout de même des liens évidents pour celles et ceux qui connaissent déjà la cité.
Retrouvera-t-on certains personnages déjà croisés ?
Oui, bien sûr. De nouvelles aventures les attendent ! Et de nouveaux protagonistes, aussi ! Je pense qu’un certain personnage, une sorte de Tommy Shelby (se prétendant) sorcier (et qui aurait vraiment mal tourné) devrait plaire…
Découvrira-t-on de nouveaux lieux ?
Oui, et pas seulement les couloirs du métro de Célestopol ou un solarium en orbite autour de la Lune. On devrait également faire quelques passages sur Terre.
Le génial Marc Simonetti est de retour lui aussi ?
Marc m’a en effet fait le grand plaisir de me donner son accord pour illustrer de nouveau Célestopol.

Le dictionnaire de la Fantasy est de sortie !

Comme signalé sur la nouvelle page Agenda
Ce jeudi 4 octobre voit arriver en librairie le dictionnaire de la fantasy, aux éditions Vendémiaire ! Autant être clair : Anne Besson, qui a dirigé l’ouvrage, en parlera évidement mieux que moi.

Mais je tenais tout de même à marquer le coup avec un billet à part, car outre de nombreux auteurs - Charlotte Bousquet, Lionel Davoust, Estelle Faye, Mélanie Fazi, etc… - ou spécialistes - William Blanc, Patrice Louinet, Jean-Luc Rivera, etc… - plusieurs membres de l’association Elbakin.net ont également participé activement à la rédaction de ce dictionnaire.
Et je pense que je peux dire que la confiance que l’on nous a justement accordée en nous sollicitant nous a vraiment fait très plaisir, tout en nous poussant bien sûr à travailler au mieux. Et si le mot “dictionnaire” vous inquiète ou vous refroidit, sachez que s’il s’agit d’un ouvrage de fond, son approche se veut évidemment moderne et surtout, il est ici question d’une présentation d’ensemble de la fantasy, et pas d’une succession sans fin de noms et de références.

Pour ma part, j’ai contribué, seul ou en binôme, à des articles sur Joseph Campbell, Robert Jordan, les jeux vidéo - enfin, mon dada ! - la paralittérature (les romans dérivés pour faire simple) et, pour finir, le “fandom”/lectorat. Autant dire que c’est déjà pas mal. ;-)

J’espère en tout cas que cet ouvrage vous donnera envie d’en apprendre davantage sur ce genre !

Entre deux textes à rendre - 16

Et c’est reparti !
Avec l’automne, il est temps de reprendre la plume, mais pas que.

Kaboul :
Autant le dire tout de suite, cette nouveauté signée Michael Moorcock, l’un de mes auteurs préférés de toujours, a été ma plus vive déception des dernières semaines. En dehors de deux/trois visions à la hauteur du bonhomme, cette plongée dans un monde en déliquescence au bord de l’apocalypse de la 3e Guerre Mondiale s’avère le plus souvent bien fade, à l’image de son personnage principal.
Même en admettant le parti pris d’un protagoniste désabusé et se laissant porter par le courant, le tout manque de rage et de démesure. Le propos n’’en demeure pas moins intelligent, parfois glaçant. Mais qui aime bien, châtie bien.


Prey :
Depuis le temps que j’attendais de pouvoir me mettre sérieusement au dernier né d’Arkane Studios (Dishonored)… Ce reboot n’ayant plus rien à voir avec l’original est sans aucun doute à mes yeux l’un des jeux de l’année, aussi bien pour son gameplay que pour sa patte graphique (ah, cette direction artistique classieuse !) en passant par… son scénario, mais oui.
Comme souvent avec Arkane, on est dans ce registre au-delà du “simple” FPS défouloir, aussi jouissif soit-il.
Maintenant, il est temps de passer à Mooncrash !

Whitey Ford's House of Pain :
Des années maintenant que l’on n’avait pas entendu résonner le timbre chaud d’Everlast…
Toujours entre rap et blues, il revient cette fois avec un disque ma foi classique, mais efficace en diable, porté par des textes ciselés.
De quoi tourner généreusement sur la platine.

Nouvelle activité : retour à l'université et Master Traduction

Eh oui.
Je l’avais déjà laissé entendre deux ou trois fois ces dernières semaines, mais pour cette nouvelle année (scolaire), je vais “jouer” les vacataires dans un cursus de Master Traduction.
En effet, je vais remplacer pour l’occasion le grand Lionel Davoust, concernant le cours des outils (informatiques) du traducteur, à la Faculté de Lettres, Langues et Sciences Humaines d'Angers. Des outils souvent mal connus (plus qu’il n’y paraît en tout cas) et surtout en perpétuelle évolution.

C’est une responsabilité que je suis évidemment très loin de prendre à la légère, aussi bien envers Lionel, qui a eu la gentillesse de souffler mon nom, qu’à l’égard des élèves et de l’université elle-même.
Ce sera aussi ma première expérience d’enseignement. Je suis par ailleurs convaincu que de nombreuses traductrices et de nombreux traducteurs auraient tout à fait pu se charger de ces heures de cours à ma place, ce qui me rend d’autant plus décidé à faire de mon mieux !

Alors, rendez-vous début octobre dans la salle D138 pour mes 3 premières heures !
Enfin, rendez-vous là-bas si vous êtes inscrits dans ce Master, évidemment. ;-)

PS : bon, je ne ferai pas ça en revanche.