News

Célestopol, le point uchronie !

En attendant la sortie le mois prochain, je continue à présenter mon recueil de nouvelles au fil de quelques bafouilles. 
Aujourd'hui, il sera donc question du contexte ! 

Qu'est-ce que l'uchronie ? 
Pour reprendre la définition toute bête du Larousse, il s'agit de "la reconstruction fictive de l'histoire, relatant les faits tels qu'ils auraient pu se produire". Sinon, en nettement plus complet, vous avez bien sûr le Guide de l'uchronie paru aux éditions ActuSF ! 

Célestopol, c'est de l'uchronie ? 
Par la force des choses si je puis dire, oui ! Célestopol se déroule au cours d'un début de 20eme siècle fictif, sur une cité lunaire bâtie par l'empire russe. Une cité sous verre, qui tire sa puissance d'une substance que l'on trouve uniquement sur la lune justement. 

Mais est-ce que l'uchronie occupe une part importante du recueil ? 
Est-ce que la situation historique/politique de cette version de "notre" monde a de l'importance ? Oui, car ce contexte uchronique joue un rôle à de nombreux égards. Mais les nouvelles composant le recueil concernent avant tout la ville de Célestopol elle-même et ses habitants, pas la Terre. Réponse de Normand donc !

Et quel est donc le contexte en question ? 
Ce n'est pas parce que ce n'est pas abordé directement dans le recueil que je n'ai pas développé certains points en construisant cet univers ! Alors, si cela peut en intéresser certains, voici quelques informations à ce sujet. 

- En Europe, la France a été broyée par l'Allemagne et la Russie impériale. L'Allemagne compte de nombreuses colonies orientales, principalement en Chine.  La Russie préfère se concentrer sur ses frontières, sans esprit de conquête. Il en va de même pour l'Angleterre, repliée sur elle-même, après avoir multiplié les revers en Afrique et en Asie. 
- En Amérique, les forces françaises se sont retirées en Nouvelle-France depuis longtemps déjà. En plus du bassin versant du fleuve Saint-Laurent, des Grands Lacs ou de Haute-Louisiane, la Nouvelle-France s'étend sur quasiment tout le reste de l'Amérique du Nord. Il ne reste que la République de Californie pour lui tenir tête. Si Québec demeure la capitale sur un plan historique, la Nouvelle-Orléans et Port-au-Prince lui disputent ce titre en terme d'influence. Ce nouvel empire, dirigé par un Napoléon IV d'origine haïtienne justement, ne rêve que d'une chose, se venger de la Russie. 
- En Asie, le Japon et le royaume de Silla (en Corée) sont les deux puissances dominantes de la région, tandis que la Chine est donc pour l'essentiel sous tutelle allemande, via, notamment, de nombreux comptoirs commerciaux. La péninsule indienne a su quant à elle acquérir son indépendance petit à petit depuis la révolte des cipayes et s'est morcelée en plusieurs territoires indépendants, dont le Mysore. 
- En Afrique, l'empire ottoman est très présent, ayant conservé les frontières connues à son apogée dans "notre" réalité. Il existe un certain statu-quo entre l'empire et plusieurs royaumes au cœur du continent, comme le Pays de Pount, le royaume de Niri ou bien encore la nation zouloue. 

Voilà, en résumé. ;-) J'ai oublié volontairement de mentionner l'Amérique centrale et du Sud et j'ai choisi de rester succinct pour ne pas trop vous embêter, mais les bases du contexte historique de Célestopol sont là ! J'ai cherché à toujours me baser sur une réalité historique précise avant de diverger (et non de me fier au hasard au gré de mes envies), tout comme sur une volonté de rester sur des bases "réalistes" permettant, je l'espère, de créer une certaine harmonie dans l'ensemble de cet univers. 
Car même si cette dimension uchronique demeure en arrière-plan dans le recueil, ça me paraît important.