L'Empire du Léopard - 2018

L'Empire du Léopard - 2018 

Présentation officielle :
Parution le 19 avril 2018
Illusttation de couverture : Pierre Droal.
650 pages

Présentation de quelques personnages

Présentation de l'univers

Extrait.

« On leur avait promis l'Eldorado... »

Quatrième :
1870. 
Après une épuisante campagne militaire, le royaume du Coronado a conquis l'essentiel de la péninsule de la Lune-d'Or. Seul l'empire du Léopard, perdu dans les montagnes, lui résiste encore.
Dans l’attente des renforts promis par sa hiérarchie, le colonel Cérès Orkatz – surnommée la Salamandre – peine à assurer l'ordre sur place, la faute à un vice-roi bien intentionné mais trop faible. Dans ce monde de jungles et de brume, les colons venus faire fortune s'épuisent et meurent à petit feu, même si certains au sein du régiment espèrent toujours découvrir la mythique cité de Tichgu, qui abriterait selon les légendes locales la fontaine de Jouvence. 
Alors qu'une éclipse lunaire sans pareille approche, Cérès va devoir tenter d'assurer la survie de ses hommes, au mépris peut-être de ses allégeances...

Biographie :
Cofondateur du site de référence dédié à la fantasy Elbakin.net, traducteur littéraire et chroniqueur passionné, Emmanuel Chastellière est depuis lors passé de l'autre côté de la barrière. Son premier roman, Le Village, a été nommé au Prix Imaginales 2017 et Célestopol, recueil de nouvelles steampunk d'inspiration slave, a été salué lui aussi par la critique.
Avec L’Empire du Léopard, il signe un roman de fantasy plein de bruit et de fureur.  
 

Visuel tiré du roman Inferno Squad.

Présentation au moment de l'annonce du projet :

L'Empire du Léopard constitue - pour le moment - un nom de code, reprenant en fait le cadre où se déroule l'intrigue de ce one-shot.
L'univers en question n'est pas tout à fait inédit : en fait, je l'ai déjà exploité dans la nouvelle Brasier - parue dans l'anthologie Routes de Légendes - et une seconde nouvelle, toujours en cours d'examen en vue d'une possible publication dans une autre anthologie. 

Pour aborder le cadre en quelques mots, disons juste qu'il s’apparente à une sorte d'Amérique centrale fantasmée.
J'ai présenté le projet aux éditions Critic comme un mélange entre Apocalypto et le manga Berserk. Autant dire que c'est sûrement ce que j'ai écrit de plus "fantasy" pour le moment, mais sous un angle loin d'être "médiéval" (je crois que je ne pourrais tout simplement jamais, trop de lectures passées dans ce domaine !).
Il se trouve en effet qu'en tant que traducteur, depuis mes débuts (avec Le Régiment Perdu) comme plus récemment (avec Les Mille Noms), j'ai toujours eu un faible pour ce que l'on peut appeler la flintlock fantasy.  Autrement dit, de la fantasy, mais dans un contexte avec armes à feu ! Et même si techniquement, on évolue ici dans un univers avec platine à percussion et non à silex, mais je m'égare !
J'ai toujours été un peu frustré, pour ne pas dire plus, de voir que des séries de qualité - on pourrait également citer Les Poudremages de Brian McClellan - ne rencontraient pas vraiment leur public. Alors, au bout du compte, comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même... pourquoi ne pas écrire justement un roman pouvant se glisser dans ce sous-genre ? 

En attendant de vous en dévoiler davantage sur l’intrigue elle-même, préparez-vous à découvrir les aventures du 1er régiment d'infanterie de la colonelle Cérès Orkatz, piégé au cœur d'une cité étrangère, capitale d'un empire qui ne veut pas céder face à l'envahisseur. 

Des questions ? J'ai ouvert un sujet sur le forum d'Elbakin.net. 

 tl;dr :

- C'est un one-shot.
- C'est (essentiellement) de la fantasy "à poudre". 
- Parution prévue en avril 2018 chez Critic.
- Je retourne me plonger dans l'écriture de ce pas. 
- Merci de m'avoir lu jusqu'au bout !