News

Petit retour du Salon Fantastique

Un samedi aux allées bien remplies sous le toit de l’espace Champerret !
Et une visite trop courte pour ma part, entre 10h30 et 18h. En tout cas, c’était une expérience à faire.

Ce fut tout de même l’occasion de croiser - et/ou de remercier - plein de monde !
Merci tout d’abord à Elenya Editions, puisque j’ai passé une bonne partie de mon temps sur leur stand pour signer l’anthologie officielle du Salon Fantastique dans laquelle j’ai glissé l’un de mes textes cette année (et je remercie aussi les autres auteurs au sommaire présents ce samedi).
Merci aussi aux libraires de la librairie du Salon ! C’est toujours agréable d’avoir un petit thé.
Un petit salut aussi donc à celles et ceux que j’ai souvent croisés bien trop rapidement parfois au détour d’une allée, entre autres, Estelle Faye, Gabriel Katz, Mathieu Guibé, Grégory Da Rosa, et un salut spécial à mon voisin de table de l’espace librairie, Slimane-Baptiste Berhoun, aussi drôle que sympathique !

Et bien entendu, merci aux lectrices et lecteurs qui se sont arrêtés devant moi !

Une antho sous le sapin !

La preuve par l'image, j'ai eu droit à un joli cadeau de Noël en avance aujourd'hui !

J'ai déjà parlé de ma participation à l'anthologie "Routes" de Rivière Blanche dans ce billet - et notamment de sa disponibilité "officielle" en janvier - alors je ne vais pas me répéter ici, mais je ne pensais pas la recevoir si vite de l'autre côté de l'Atlantique ! 
Et dire que je suis déjà en train d'abîmer l'un de mes deux exemplaires "auteur", ah, la, la. 

Espérons que ça ne soit qu'un avant-goût du reste de la semaine !

Pour une nouvelle, c'est une bonne nouvelle !

Il y a des semaines qui commencent mieux que d'autres !
C'est le cas de celle-ci, en apprenant lundi de bon matin que j'avais une nouvelle retenue dans l'anthologie Routes de légendes dirigée par Estelle Faye et Jérôme Akkouche. 
En tant que lecteur, j'ai toujours aimé les nouvelles et je lis en général trois ou quatre recueils par an, minimum. Créer une atmosphère envoûtante, des personnages crédibles et une histoire prenante en quelques pages, c'est tout un art.
Et un exercice délicat qui, pour moi, plus encore qu'un roman, passe avant tout par une vision marquante ou une (très) bonne idée de départ. Dans le cas de mon texte, ce n'est évidemment pas à moi d'en juger ! Mais je suis vraiment content de me retrouver au sommaire de cette anthologie (et même ému du mail que j'ai reçu et des termes employés pour qualifier mon texte), avec une nouvelle que je n'ai pas ménagée !
Une chose est sûre, il n'y a toujours pas de capuche en vue. A vrai dire, je ne reviendrai pas sur le fond de l'histoire ici et maintenant (c'est sûrement trop tôt de toute façon), mais je crois que le contexte a de quoi surprendre.
Finalement, ce n'est que le second appel à textes auquel je réponds dans ma vie et le premier remontait à des années. Je devrais peut-être m'arrêter là pour conserver un taux de réussite de 50% ! ^^
Pour "fêter" ça et commencer à faire la distinction entre mes travaux en traduction et "le reste" vous aurez peut-être noté l'apparition d'un onglet Écriture dans le menu.