News

Les Imaginales J-6, 5, 4, 3...

Ah, un certain retour en France se rapproche ! 
C'est le moment de faire le point. 

Le Village était en lice aux Imaginales pour le prix du meilleur roman francophone 2017, mais ne l'a pas emporté.
C'est Journal d'un marchand de rêves qui a été désigné vainqueur par le jury du prix Imaginales, et son auteur, Anthelme Hauchecorne, s'est fendu d'un billet fort classieux avec un mot pour chacun de ses "concurrents", dont quelques lignes sur Le village du coup. 
Félicitations encore à tous les gagnants ! 

En parlant des Imaginales, vous pouvez retrouver mon programme sur cette page.
En plus des périodes de dédicaces (enfin, si vous vous arrêtez !), je participerai donc à trois tables rondes : 
- Heureux qui, comme le lecteur… On a fait un beau voyage !
- Premiers romans... Nouveaux talents !
Récits angoissants... Et ses personnages inquiétants !

Mais l'actualité, c'est aussi et surtout la sortie de Célestopol maintenant ! 
Pour le moment, les trois premières chroniques (ici, , et encore ) publiées sont toutes les trois très positives, ce dont je ne peux que me réjouir, évidemment ! J'ai aussi eu l'occasion de répondre à quelques questions concernant ce projet qui me tient tellement à cœur dans le cadre de cet entretien
Le recueil est désormais sorti d'imprimerie et tout va bien ! Les précommandes sont d'ailleurs toujours en cours en passant.  

Et si vous prenez quelques minutes pour lire cet entretien, vous tomberez sur quelques infos concernant mon prochain roman à paraître en avril 2018 (déjà !), et que j'avais déjà annoncé via un tweet... 
Signature "officielle" du contrat la semaine prochaine et je devrais vous en reparler très vite dans la foulée !

 

Célestopol : présentation détaillée du sommaire

Célestopol, qu'est-ce donc, en dehors d'un recueil de nouvelles de 350 pages disponible dès le 18 mai prochain ?
Vous avez déjà pu découvrir la magnifique illustration de Marc Simonetti, le blason de la cité, la quatrième de couverture...  

Mais je tenais à vous proposer une présentation un peu plus détaillée de chaque texte figurant dans la table des matières. Célestopol, c'est une cité aux canaux de brume mordorée, une ville lunaire sous une bulle de verre, peuplée d'automates frondeurs et de laissés-pour-compte venus d'ailleurs...
Célestopol, c'est tout cela et bien plus encore.

Comme les recueils de nouvelles constituent souvent des projets un peu particuliers, il me tenait à cœur de vous permettre d'en apprendre davantage, histoire que vous puissiez vous faire une idée plus précise de l'ensemble. Evidemment, ce n'est pas un exercice facile pour autant, car je ne veux pas trop en révéler non plus ! 

Je pense en tout cas avoir encore une grosse surprise à dévoiler, et qui sait, pourquoi pas une nouvelle "bonus" gratuite à mettre en ligne ?
Mais pour l'instant, le sommaire

1/ Face cachée
1913. La Coupe de l’Empereur bat son plein !
Des régates autour de la lune opposent les plus grandes puissances de ce début de XXe siècle à bord de fantastiques vaisseaux volants. Anton, jeune journaliste fraîchement débarqué à Célestopol pour couvrir la fin de cette compétition prestigieuse, risque bien de faire d’étranges découvertes pour l’occasion, quand il ne s’agit pas de rencontres inattendues.

2/ La Chambre d’ambre
La légendaire chambre d’ambre du tsar Pierre le Grand a disparu voilà trente ans, dans la guerre opposant la Russie à la Nouvelle-France. Mais nombreux sont ceux qui la cherchent encore, qu’ils soient historiens ou chasseurs de trésors. A-t-elle été détruite ? Transportée ailleurs dans le plus grand secret ?
Une jeune doctorante venue de Nouvelle-France a une théorie un peu folle au sujet de la chambre…

3/ Dans la brume
Dmitri et Fedor, deux frères portant le deuil de leur père, canotent sur les canaux de la cité remplis de sélénium. Soudain, l’un d’eux disparait. Son frère, tout comme sa jeune épouse, ne savent que penser. Et nul ne sait ce qui se cache vraiment dans les profondeurs de la ville, sous ses ponts et au cœur de ses égouts…

4/ Les lumières de la ville
Le vieux Sergei veille sur la sécurité du gigantesque barrage qui alimente la ville en sélénium. Depuis quelques temps, les disparitions incompréhensibles se multiplient dans les rangs des ouvriers-automates dont il a la charge. Et on ne peut pas dire que le superviseur du barrage s’en inquiète, bien au contraire. Sergei, oui.

5/ Les jardins de la lune
Pour satisfaire les appétits de grandeur de l’insatiable duc Nikolaï, Ivan a dû faire naître de mirifiques jardins à partir du sol stérile de la lune. Depuis des années, son nouveau défi est de produire enfin un vin digne de figurer à la table de l’impératrice.
Mais à quel prix ?

6/ Oderint dum metuant
« Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent ! » Telle est la devise de Célestopol. En 1901, l’agitation règne dans les rues de la ville et l’impératrice risque bien de devoir intervenir pour rétablir le calme. Qui se cache sous le masque de l’Oiseau de Feu, un voltigeur visiblement décidé à semer le chaos un peu partout ? Le jeune duc Nikolaï ne semble guère se formaliser de ses coups d’éclat.

7/ Une note d’espoir
Kokorin se voit chargé de dérober une boîte à musique qui ne semble avoir aucune valeur particulière. Pas de palais dont tromper la sécurité, pas de gardes à éviter, mais juste un taudis à cambrioler, dans l’un des pires quartiers de la ville.
Qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière cette mission ? Peut-être est-il question d’une voix surgie du passé, en plein festival d’été...

8/ Le Boudoir des âmes
Si Célestopol est connue pour ses automates sophistiqués, ceux-ci ne connaissent pas une existence aisée, même quand ils ne sont pas utilisés comme simple outil de pointe dans les usines souterraines de la cité ou sur le barrage à l’extérieur de la ville. De spectacles ésotériques en questionnements philosophiques, l’une de ces machines revient sur son parcours.

9/ La douceur du foyer
Le premier grand magasin de Célestopol doit bientôt ouvrir ses portes en grande pompe ! Mais les travaux ont pris du retard à cause de mystérieux accidents. Arnrún la mercenaire islandaise et son camarade Wojtek, le chasseur devenu ours, sont engagés par Octave Bellême, le propriétaire, pour mener l’enquête.

10/ La danse des libellules
Le casino flottant de Li Chen est la cible de nombreuses enquêtes de la maréchaussée, qui ne peut agir ouvertement contre lui. Sans grande surprise, il semblerait que de grosses sommes d’argent soient détournées ! Mais il va falloir trouver le moyen de le prouver.

11/ Convoi dans les ténèbres
Alexey conduit la locomotive de la seule ligne de chemin de fer à faire le tour de la chaîne des Apennins. Longeant le barrage rempli de sélénium aux allures de lac, elle capte un jour un étrange signal sur son poste radio.
Qui pourrait bien chercher à établit le contact, au-delà de toute voie ferrée connue ?

12/ Le chant de la lune
Il se murmure que des hommes deviennent fous. Ceux qui écoutent le chant de la lune et ne trouvent plus le sommeil. Un sacré souci pour les autorités de la ville et comme souvent, Arnrún et Wojtek vont devoir prendre les choses en main. Ou en patte, quand on est un ours…

12/ Fly Me To The Moon
À Célestopol, les automates sont partout, y compris dans les maisons closes… et il faut parfois les réparer. Gédéon est l’un de ces réparateurs spécialisés, sans aucun doute le plus doué d’entre eux. Rien ne l’a pourtant préparé à la rencontre qu’il va faire un soir, Chez Hécate, alors que les festivités accompagnant l’arrivée du Grand Ambassadeur battent leur plein.

14/ Tempus Fugit
1932.
Les autorités de la ville aimeraient vivement obtenir l’organisation de la prochaine Exposition Universelle. C’est du moins ce que l’on raconte dans les rues. Előd n’a pas vraiment l’occasion de s’en soucier. Le jeune restaurateur de tableaux a été engagé pour s’occuper d’un portrait troublant du duc Nikolaï, alors que le duc lui-même s’est fait discret depuis de longs mois désormais.

15/ Le roi des mendiants
La nouvelle servant d’épilogue à ce recueil.

Une semaine aussi chargée que réjouissante !

Alors que je devrais avoir la tête entièrement à Célestopol (logique avec une sortie le mois prochain !), Le Village est venu se rappeler à mon bon souvenir de la meilleure des manières cette semaine, et plus précisément mercredi, avec... une nomination pour le prix Imaginales 2017, catégorie meilleur roman francophone. 
Je vous laisse imaginer ma surprise (et ma satisfaction, on ne va pas se mentir), car je n'ai pas du tout été prévenu à l'avance de cette distinction ! 

Concernant Célestopol, la 4eme de couverture concoctée par mon éditeur est maintenant visible et je l'ai reproduite sur la page dédiée à ce recueil de nouvelles. Ci-contre, en passant, voici le blason de la cité, créé spécifiquement pour l'occasion et qui n'est vraiment qu'un apéritif des bonus en vue. :-) A noter que j'avais déjà mentionné la devise de la ville ici...  

Dans un tout autre registre et pour conclure sur une note ne me concernant pas directement (mais en fait, si, un peu), j'ai aussi donné mon sentiment sur l'oeuvre de ce bon vieux HP Lovecraft dans les pages de la Monographie qui lui est dédiée aux éditions ActuSF. 

La semaine prochaine annonce aussi du lourd... 

Jeux de pistes printaniers !

Quelques semaines éprouvantes touchent enfin à leur terme !
Et le jeu de piste fut en quelque sorte leur thématique principale. 

- Ainsi, le bouclage de Célestopol ne fut pas de tout repos, mais en même temps, je ne peux pas dire que je m'attendais à un long fleuve tranquille. 15 nouvelles à relire, ordonner et valider, l'exercice exige une certaine gymnastique, qui m'a même vu utiliser un Trello spécial rien que pour ça. Ah, la satisfaction intense d'archiver une carte... Ceux qui connaissent cette plateforme de gestion de projet me comprendront ! 
- Choisir un vol pour mon retour en France - notamment pour le festival des Imaginales, en tant qu'invité - m'a là aussi valu de passer de piste en piste pour trouver les meilleurs prix. ^^ Et ce n'est pas toujours simple, surtout grippé. ;-) Au cas où, je serai donc en France du 16 mai au 1er juin.  A priori, les Imaginales devraient largement suffire à m'occuper, mais je suis ouvert à toute proposition. ^^ 
- Enfin, comme il n'y a bien sûr rien de mieux que de jongler de projet en projet, je repars dès maintenant sur le roman Phantom Dust, en soi un vrai de piste justement. Désormais validé sur le fond par l'éditeur avec qui je développe le projet, je n'ai "plus qu'à" me pencher sur la forme. Mais les jeux de piste façon Scooby-Doo, après tout, j'ai toujours aimé ça ! 

Ah, Velma, mon personnage préféré de Scooby-Doo ! On se demande pourquoi... les lunettes, sans doute ! 

"La voie du dragon" nommé au prix Imaginales !

Le roman de Daniel Abraham/Hanover fait partie de la liste retenue cette année !
Dans la catégorie évidemment roman étranger traduit.

La liste des prétendants peut se consulter ici.

Les Imaginales reste LE salon de la Fantasy en France et il est toujours agréable de se retrouver, même "indirectement" dans une telle sélection, d'autant que je crois bien qu'il s'agit d'une première pour moi.
Au passage, petit regret, j'aurais apprécié de voir mentionné le nom de tous les traducteurs, mais bon (espérons que je ne vienne pas de nous griller !)...

Bref, plus sérieusement, comme je le disais un peu plus tôt, merci à Fleuve Editions pour cette opportunité de traduction et bien entendu à Daniel pour son roman !

Le tome 2 arrive cet automne.