News

Il est venu le temps des corrections !

Comment ça, pas de billet depuis le 15 novembre ?
J'ai dû être sacrément occupé ces derniers temps. Ah oui, par cette petite traduction, peut-être. 
Et puis aussi et surtout par les corrections de L'Empire du Léopard, mon roman à paraître aux éditions Critic. Me voilà plongé jusqu'au cou dans une jungle de fichiers Word, à affronter répétitions, longueurs et autres points de chronologie à préciser, pour ne citer que trois "adversaires" potentiels. 
Mais, tout va bien. On progresse, on avance, sous la direction de Simon Pinel, un éditeur déterminé et enthousiaste. Bref, parfait (Oui, oui, j'ai sorti la pommade, mais à juste titre - et aussi pour obtenir sa clémence à l'avenir, si nécessaire, on ne sait jamais ) ! C'est lui qui m'empêche de dévier du droit chemin et vous évitera de lire une histoire avec un twist à base de singe maléfique... 
Mince, et c'est là qu'en fait j'ai réussi à capter votre intérêt ! Bon, pour faire diversion dans ce cas, voici la citation qui ouvrira le roman... :) 

Gentlemen mécaniques et autres histoires !

Les Editions de l'Instant ont lancé hier une campagne de financement participatif, dont le but est de pérenniser une collection d'anthologies cherchant à apporter un peu de nouveautés dans le paysage actuel du genre. Mais les recueils de nouvelles, ça ne marche pas forcément (en tout cas chez nous...), d'où la volonté de maximiser leurs chances.
La première d'entre elles n'est autre que Gentlemen mécaniques, prévue de longue date. J'ai d'autant plus hâte de la voir arriver (cela aurait dû être le cas initialement à la fin du printemps) que cette anthologie steampunk contient ma nouvelle "Fly Me To The Moon", un texte à l'origine lui-même du projet Célestopol
C'est dire son importance à mes yeux ! Mais au-delà de ça, et quitte à paraître maladroit ou naïf (vu que les autres acceptées ne sont pas encore sorties ou en donnant l'impression peut-être de dévaloriser Le Village alors que pas du tout), je pense que c'est ma meilleure nouvelle - voire la meilleure chose que j'ai écrite dans ma vie jusqu'ici.
Et ça compte, du moins, logiquement, pour moi !

Mais outre cette nouvelle-là, vous aurez peut-être remarqué qu'en "précommandant" l'ouvrage, vous aurez droit à une nouvelle supplémentaire en numérique. Une nouvelle, eh bien, de mon cru. Et inédite, par la force des choses. J'en parle désormais sur cette page, mais sachez qu'il s'agira d'un autre aperçu de la cité de Célestopol, dans une tout autre ambiance, mais... avec déjà quelques similitudes à mon sens !  

Et juste avant de partir pêcher...

Eh oui, l'horloge tourne, on a maintenant changé d'heure des deux côtés de l'Atlantique et le mois d'avril se profile déjà... 
Bref, il était temps de faire un petit point d'ordre général !

 

 

- Sur le plan des traductions, j'ai rendu cette semaine à Fleuve Editions The House of Shattered Wings d'Aliette de Bodard, qui vient de réaliser un doublé inédit aux derniers British Science Fiction Awards, le week-end de Pâques. La parution française est toujours prévue pour l'année prochaine à l'heure actuelle. Pendant ce temps, le nouveau Nicholas Sparks, intitulé Si tu me voyais comme je te vois, arrivera quant à lui en librairies dès le 9 juin. Cette fois, la date est définitive ! 

- Sur le plan de l'écriture, certains savent peut-être que j'ai "placé" il y a peu une quatrième nouvelle et je viens de renvoyer la version définitive un peu plus tôt aujourd'hui. Du coup, j'ai mis à jour la page dédiée à ce genre de textes courts ici-même ! Je travaille d'ailleurs sur une autre nouvelle, qui ne concerne pas le projet Célestopol... 

- Pour le reste, le mois d'avril va être placé justement sous le signe de mon projet le plus récent - Phantom Dust de son petit nom (de code), dont j'ai parlé dans le précédent billet publié sur ce blog - mais aussi du plus ancien, avec Le village, que je vais enfin "quitter" pour de bon... Il faut bien savoir tourner la page un jour !

Rendez-vous donc fin mai, même si d'ici là...